La Suisse et ses régions limitrophes :: Swissmem - La place industrielle et intellectuelle Suisse

La Suisse et ses régions limitrophes

Auteur : Gabriela Schreiber

01.07.19

La proximité géographique rend les relations économiques beaucoup plus simples. Les points communs au niveau linguistique, culturel et politique facilitent les affaires transfrontalières. Le fait que l’industrie MEM suisse soit étroitement liée aux régions limitrophes n’est donc pas étonnant. Comment cela s'exprime-t-il en chiffres et en faits ? Swissmem a mandaté BAK Economics pour une étude.

Une comparaison : les USA et la Chine représentent les plus grandes puissances économiques mondiales et comptent ensemble 1,7 milliard d’habitants. L’année dernière, l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) a exporté des biens d’une valeur de 13,7 milliards de francs suisses dans ces deux pays. La population globale des régions limitrophes s’élève à 44 millions de personnes ; ce sont exactement 2,5% du nombre d’habitants de la Chine et des USA. Par contre, les exportations ont atteint en 2018 une valeur de 13,4 milliards de francs - et s’élèvent donc au même niveau. La majeure partie revient aux Länder allemands Bade-Wurtemberg et la Bavière.

 

Des flux de marchandises dans les deux sens

 

Les régions limitrophes ne sont pas seulement des importateurs des produits suisses, elles jouent aussi un rôle central en tant que marché d’acquisition. L’industrie MEM suisse effectue environ un quart des importations dans les pays voisins. Cette intensité des flux de marchandises dans les deux sens est une caractéristique particulière de la branche ; les régions limitrophes ont une importance bien plus grande que pour l’ensemble de l’économie suisse.

 

Interdépendances au niveau institutionnel et dans le domaine de la production

 

La branche MEM suisse est, comme chacun le sait, très orientée vers l’étranger. Elle emploie hors de la Suisse plus de 500 000 collaborateurs, donc bien plus qu’en Suisse. Une entreprise sur deux qui gère une filiale à l’étranger dispose aussi de sa propre filiale dans les régions limitrophes. Ces filiales tout comme les entreprises tierces sont souvent impliquées dans les chaînes de plus-value des entreprises MEM suisses. On le voit au fait que les produits intermédiaires pour environ un tiers des entreprises passent au moins une fois la frontière au cours du processus de production.

 

Coopérations dans la recherche et le développement

 

La collaboration ne se limite pas seulement à la production et aux chaînes de valeur ajoutée. Les régions limitrophes sont aussi importantes pour l’échange de connaissances. Environ 40% des entreprises MEM ont des coopérations au-delà de la frontière dans le domaine de la recherche et du développement, plus de la moitié d’entre elles soignent une telle collaboration avec une entreprise dans les régions voisines. Le programme de recherche « Horizon 2020 » financé par l’UE est un important moteur pour le transfert de savoir et les activités d’innovation. Pour environ 60% des projets dans lesquels les entreprises MEM sont impliquées, au moins une institution partenaire des régions voisines y participe.

 

Garantie des accords bilatéraux

 

L’analyse des multiples relations avec les régions limitrophes révèle que l’industrie MEM profite particulièrement des accords bilatéraux. L’enquête explicite dans le cadre de l’étude de BAK Economics a aussi révélé que 88% des entreprises membres de Swissmem estiment que ces accords sont importants, très importants voire indispensables. Une grande importance est accordée en particulier aux accords sur les entraves techniques au commerce et la libre circulation des personnes, suivie par la collaboration dans le domaine de la recherche.

 

Étude de BAK Economics

 

L’étude sur l’importance des régions limitrophes de l’UE pour l’industrie MEM suisse a été effectuée par BAK Economics à la demande de Swissmem. Elle analyse le réseautage de la branche au-delà de la frontière au niveau des quatre aspects : interdépendance des entreprises, flux des marchandises, des personnes et du savoir.

 

Étude complète (actuellement seulement en allemand)