« Les électeurs lancent un message fort en faveur de la voie bilatérale » :: Swissmem - La place industrielle et intellectuelle Suisse

« Les électeurs lancent un message fort en faveur de la voie bilatérale »

Auteur : Dominique Zygmont

04.06.19

Stefan Brupbacher, directeur de Swissmem, se prononce sur le résultat des votations sur le projet AVS-fiscalité et sur la révision de la législation sur les armes du 19 mai 2019.

Stefan Brupbacher, êtes-vous satisfait du résultat des votations du 19 mai ?

 

Oui, je suis très satisfait. Swissmem s'est fortement engagée en faveur d’un oui pour les deux projets. Tant la réforme fiscale que la révision de la législation sur les armes ont porté sur des conditions-cadres importantes pour les entreprises industrielles suisses. Grâce à la réforme fiscale, la Suisse est conforme au niveau international et dispose d'un cadre fiscal attrayant pour toutes les entreprises, y compris les PME. Avec l'adoption de la révision de la loi sur les armes, la Suisse reste membre des accords de « Schengen/Dublin », ce qui favorise la circulation des biens et des personnes. Je suis d'avis que par leur double approbation les électeurs ont lancé un message fort à l’égard de la politique européenne.

 

Qu’entendez-vous par un message fort à l’égard de la politique européenne ?

 

La Suisse n'est pas une île. L’industrie suisse exporte 80% de ses produits, dont deux tiers sont destinés à l’UE. Nous ne pouvons pas nous isoler, au contraire nous devons trouver un moyen de bien nous entendre avec nos voisins. Ce n’est qu’ainsi que nous maintenons et améliorons notre prospérité. Les deux projets soulignent d'ailleurs que la Suisse n'est pas du tout soumise à un « diktat » étranger, mais qu'elle peut s'exprimer et chercher ses propres solutions. L'électorat l'a compris et a donc confirmé la voie bilatérale fondée sur cette position de base.

 

Que signifie ce soutien à la voie bilatérale pour les votations à venir en matière de politique européenne ?

 

Cela signifie que la Suisse doit poursuivre et moderniser la voie bilatérale. Plusieurs enquêtes indépendantes à ces votations le confirment également. Le bilatéralisme est une histoire à succès. La libre circulation des personnes ne doit donc pas être abandonnée, comme l'exige l'UDC avec son initiative de résiliation. L'accord-cadre bilatéral devrait également être signé et scellé rapidement. Le résultat de cette votation invite directement le Conseil fédéral à clarifier rapidement les points en suspens avec l'UE et à entamer une étape supplémentaire dans la conclusion de l'accord, et ce encore avant la pause d'été.

 

Pourquoi l'accord-cadre bilatéral est-il si important pour l'industrie ?

 

L’accord garantit un accès privilégié au marché intérieur de l’UE qui est de loin le marché le plus important de l’industrie. De plus, il confère la sécurité juridique et respecte la souveraineté de la Suisse. Le peuple a toujours le dernier mot. Cela crée les conditions nécessaires pour maintenir des relations durables à long terme avec l'UE. En outre, l'accord offre la possibilité de nouveaux traités et prévient des conséquences douloureuses, comme nous en avons fait l’expérience ces dernières années. En fin de compte, et avec les clarifications que j'ai mentionnées, ceci est la bonne voie pour l'avenir de la Suisse.