Page d'accueil Actualités Industrie MEM: aucun signe de croissance en vue
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Industrie MEM: aucun signe de croissance en vue

La situation dans l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) reste tendue. Certes, le chiffre d’affaires a encore évolué légèrement dans le sens positif au cours des trois premiers trimestres 2012. A l’inverse, les entrées de commandes et les exportations ont nettement reculé. En raison de la force du franc persistante et des prévisions conjoncturelles peu réjouissantes dans les marchés principaux, la situation de l’industrie MEM reste tendue.

Pour la première fois depuis cinq trimestres, l’industrie MEM a noté une nouvelle progression des entrées de commandes (+0,6%). Malheureusement, ceci n’annonce pas encore le revirement de situation espéré, étant donné que le trimestre correspondant 2011 affichait des données particulièrement faibles pour les commandes (effet de base). Sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’année en cours, les entrées de commandes des entreprises Swissmem recensées ont diminué de 7,8% en comparaison à la même période 2011.


Il n’est donc pas surprenant que l’utilisation des capacités dans l’industrie MEM soit passée sous la moyenne de plusieurs années (86,3%). Avec 89,9% au premier trimestre 2012, elle se situait encore à un bon niveau. Au cours du deuxième trimestre a reculé à 85,3%, sans évoluer au troisième trimestre. Les dernières données pour le mois d’octobre indiquent une utilisation des capacités qui n’est plus que de 83,7%.


Les exportations diminuent fortement
Comparées à l’année précédente, les exportations de biens ont diminué de 5,9% au cours des neuf premiers mois. Toutes les catégories de produits importantes dans l’industrie MEM sont concernées (construction de machines: -12,8%, métallurgie: -8,2%, électrotechnique/électronique: -4,1%, instruments de précision: -0,2%). Au niveau régional, les exportations ont également affiché une diminution considérable. Les exportations dans la zone UE ont reculé de 6,4%. Pour l’Italie (-15,9%) et la France (-9,6%), deux marchés de grande importance, la diminution fut même supérieure à la moyenne. Actuellement, l’industrie ne peut même plus s’appuyer sur le marché asiatique. Les exportations vers l’Asie ont diminué de 13,8% et, de manière particulièrement douloureuse, de 36,8% vers la Chine. Seules les exportations vers les Etats-Unis (deuxième débouché de la branche MEM) ont légèrement augmenté (4,4%). Tout de même, il semble que la tendance négative pour les exportations s’affaiblisse (1e trim. : -6,4%, 2e trim. : -7.6%, 3e trim. : -3,6%).


Cependant, le chiffre d’affaires dans l’industrie MEM a augmenté au cours des trois premiers trimestres de 1,8% et même de 2,8% au troisième trimestre. La grande différence constatée entre l’évolution des exportations et celle du chiffre d’affaires s’explique par le fait que la statistique d’exportation de la Confédération ne recense que les biens exportés et que le chiffre d’affaires dans l’industrie MEM tient aussi compte des prestations de services. Les travaux fournis dans le service et l’entretien, qui ont atteint une grande importance dans la branche MEM et qui de manière générale dépendent moins de l’évolution conjoncturelle, font partie des prestations de services.


Attentes modérées de la part des entreprises
Depuis l’effondrement en 2008, le chiffre d’affaires n’a plus évolué et s’est stabilisé au niveau de 2006. L’indice des entrées de commandes des entreprises Swissmem recensées se trouve à un niveau extrêmement bas. S’ajoute à cela que le franc suisse reste surévalué et que les prévisions conjoncturelles dans les marchés principaux de la branche MEM sont peu encourageantes. Actuellement, nous n’apercevons pas d’impulsion de croissance à l’horizon. Il ne faut pourtant pas non plus s’attendre à un effondrement.

Par conséquent, la situation dans l’industrie MEM reste difficile. Les entreprises de l’industrie MEM jugent l’évolution pour les douze mois à venir en conséquence. Au niveau des entrées de commandes de l’étranger, 28,2% d’entre-elles s’attendent à une dégradation de la situation et 46,5% pensent que la situation va rester la même. Elles ne sont que 25,3% à s’attendre à une croissance.


Zurich, le 13 novembre 2012


Informations supplémentaires:


Ivo Zimmermann, chef Communication
Tél.: +41 (0)44 384 48 50 / portable: +41 (0)79 580 04 84
E-mail: i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch