Page d'accueil Actualités Industrie MEM: croissance continue à un niveau élevé
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Industrie MEM: croissance continue à un niveau élevé

L’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux a maintenu son cap de croissance et présente un premier semestre 2007 réjouissant.

Grâce à des exportations de plus de 38 mil-liards de francs, il a été possible d’augmenter le résultat de l’année précédente de 13,6%. ─ Dans le domaine de la législation, Swissmem se prononce en faveur de l’intégration de l’épuisement national dans la loi sur les brevets et exige un découplage au niveau des fonds en faveur de la formation professionnelle: l’ordonnance est à réviser de manière à ce que les entreprises prouvant qu’elles sont engagées dans l’encouragement de la relève ne puissent pas être mises à contribution à différents niveaux. La politique climatique doit être structurée en fonction d’une stratégie énergétique globale et orientée plus fortement sur le développement de technologies et le négoce d’émissions.

 
Au premier semestre 2007, les entrées de commandes des 290 entreprises membres de Swissmem sondées ont progressé de 21,6%. Les commandes de Suisse ont plus fortement augmenté (27,4%) que celles de l’étranger (20,1%). Au deuxième trimestre 2007, les commandes de l’étranger ont augmenté de 28,4% par rapport au trimestre correspondant de l’année pas-sée et celles de Suisse de 17%. Par rapport à 2006, le chiffre d’affaires de l’industrie MEM a affiché une progression de 17,1% au cours du premier semestre 2007.
Fin mars 2007, l’industrie MEM occupait 321’642 personnes, ce qui corres-pond à une augmentation de 4,5% par rapport à l’année précédente. Avec 93,7%, le taux d’utilisation des capacités se situait au 2ème trimestre à un niveau élevé.

 
Augmentation des exportations
Au premier semestre 2007, l’industrie MEM suisse a exporté des marchandises pour 38,3 milliards de francs, soit une augmentation de 13,6% par rapport à l’année précédente. Des taux de croissance élevés à un niveau comparable ont été enregistrés sur les débouchés principaux comme l’Allemagne (16,1%), la France (16,3%) et l’Italie (18,7%). Croissance élevée également toujours pour les pays d’Europe de l’Est comme la Russie (59,5%), la Pologne (30,8%) et la Tchéquie (22,7%). Evolution négative cependant sur les marchés de Grande-Bretagne (-5,1%) et des Pays-Bas (-3,2%). Les exportations vers l’Asie ont augmenté de 8,0% et celles vers l’Amérique du Nord de 2,8%. Le volume d’exportation à destination du Japon s’est maintenu au niveau de l’année précédente (0,1%).

 
Evolution positive attendue
Les perspectives pour l’industrie MEM suisse restent positives pour les douze prochains mois. La majeure partie des entreprises Swissmem sondées considèrent leurs perspectives comme bonnes, tant à l’étranger qu’en Suisse. Les entreprises s’attendent à d’importantes commandes tout particulièrement en provenance de la Chine/Hong Kong, d’Europe de l’Est/Russie ainsi que d’Allemagne. Un affaiblissement des impulsions pourrait découler de nouvelles évaluations des risques sur les marchés financiers ou de hausses des prix sur les matières premières.

 
Swissmem − sujets politiques clés
Swissmem approuve l’intégration de l’épuisement national dans la loi sur les brevets, excluant ainsi les importations parallèles de manière légale. Swissmem est de l’avis que le potentiel négligeable de réduction des prix ne compense pas l’affaiblissement de la protection des brevets. En ce qui concerne  la réforme de la taxe sur la valeur ajoutée, Swissmem s’engage en faveur d’un taux fiscal unique. En simplifiant fondamentalement le système de la taxe sur la valeur ajoutée, la Suisse a la possibilité de créer des conditions fiscales modernes et efficaces apportant un avantage d’emplacement à l’économie suisse.
L’existence de plusieurs fonds en faveur de la formation professionnelle entraîne des charges administratives importantes ainsi que des difficultés de délimitation, qui ne correspondent plus à la tâche principale, à savoir le maintien et la création de places d'apprentissage. Swissmem exige donc une révision de l’ordonnance sur la formation professionnelle visant à empêcher une charge supplémentaire pour les entreprises prouvant qu’elles s’engagent fortement dans l’encouragement de la formation professionnelle.
Le projet de développement de la politique climatique présenté la semaine dernière par le DETEC va nettement dans la mauvaise direction. Il s’oppose aux tendances internationales, est peu efficace et pratiquement sans effets sur le climat. Swissmem exige de renoncer aux taxes d’incitation, que seule la Suisse veut actuellement appliquer de manière prioritaire. Il s’agit, au niveau de la politique climatique, d’envisager des solutions visant une ré-duction globale du CO2 et s’orientant plus fortement sur le négoce de certificats d’émissions et le développement de technologies plus efficaces.
 
Zurich, le 22 août 2007

 
Informations supplémentaires:
Jonas Lang, chef de la communication ad intérim
Tél. +41 (0)44 384 48 50  /  portable +41 (0)79 777 41 36 
Courriel : j.langnoSpam@swissmem.ch