Page d'accueil Actualités Le « non » au Gripen est au détriment de la sécurité de la Suisse
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Le « non » au Gripen est au détriment de la sécurité de la Suisse

Swissmem prend connaissance avec beaucoup de regret du rejet par le peuple suisse de la loi sur le fonds Gripen. La capacité de l’armée suisse de remplir de façon crédible son mandat constitutionnel et de garantir la sécurité du pays et ainsi remise en question à moyen terme. De plus, les possibilités envisagées de coopération industrielle tombent maintenant.

Un environnement stable et sûr est une exigence essentielle pour un site économique suisse ayant du succès. Le « NON » à la loi sur le fonds Gripen rend impossible l’acquisition de 22 avions de combat modernes du type Gripen E. A moyen terme, l’armée suisse ne sera plus en mesure que de façon très limitée de remplir ses taches de police des airs, de défendre son propre espace aérien et ainsi de garantir la sécurité de notre pays.

Avec le rejet de la loi sur le fonds Gripen tombe aussi l’obligation de compensation par le consortium du fabricant Saab. Des commandes d’un volume de plus de 2 milliards de francs échappent ainsi à l’économie suisse. Ces affaires de compensation auraient assuré des emplois dans les entreprises suisses et renforcé la force innovatrice de l’industrie suisse. Swissmem regrette d’autant plus cette décision populaire qu’il n’y a actuellement pas d’alternative pour le remplacement de la flotte des Tigers en fin de vie.

Pour tous renseignements:

Ivo Zimmermann, chef Communication

Tél.: +41 44 384 48 50 / Mobile: +41 79 580 04 84

E-mail: i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch

Philippe Cordonier, Responsable Suisse romande

Tél.: +41 21 613 35 85 / Mobile: +41 79 644 46 77

E-mail: p.cordoniernoSpam@swissmem.ch