Page d'accueil Actualités Swissmem rejette l’initiative de résiliation et plaide en faveur des accords...
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de la division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50 i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Swissmem rejette l’initiative de résiliation et plaide en faveur des accords bilatéraux

Le comité de Swissmem s’est prononcé à l’unanimité pour un « Non » à l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) », également appelée « initiative de résiliation ». L’initiative populaire de l’UDC enterre la voie bilatérale et l’exemple de réussite de la Suisse.

La voie bilatérale de la Suisse avec l’UE est un exemple de réussite. L’économie suisse s’est développée et les libertés individuelles de ses citoyens ont augmenté. Par l’intermédiaire de l’initiative de résiliation, l’UDC attaque de front la voie bilatérale.

La libre circulation des personnes fait partie des accords bilatéraux. Si l’initiative est adoptée, tous les accords bilatéraux I seraient résiliés sur la base de la clause guillotine convenue. L’industrie d’exportation perdrait l’accès quasi libre au marché intérieur européen avec quelque 500 millions de clients. L’UE est de loin le marché le plus important. Les membres de Swissmem exportent 80% de leurs marchandises, dont 60% vers l’UE. Les initiateurs mettent consciemment en danger la population et l’économie suisses. Swissmem s’oppose avec véhémence à cette initiative.

Hans Hess, président de Swissmem, se prononce à ce sujet : « La résiliation de la libre circulation des personnes annulerait aussi tous les autres accords importants des Bilatérales I. Les entreprises suisses seraient désavantagées par rapport à leurs concurrents européens sur le marché de l’UE extrêmement important pour elles. Ce prix à payer pour la place industrielle suisse et ses collaborateurs serait élevé et irresponsable. »

Articles associés