Page d'accueil Actualités Swissmem «Panorama 2010»
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Swissmem «Panorama 2010»

Pour l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux, l’année 2009 aura été l’année de l’effondrement le plus grave de l’après-guerre. L’effondrement conjoncturel global a fortement touché les entreprises orientées vers l’exportation et a entraîné une évolution négative dépassant les 20%. Compte tenu de la situation aggravée au niveau des prix sur les marchés globaux, les entreprises dépendent encore plus de réformes nationales visant à réduire les coûts et d’un environnement favorable aux engagements innovateurs.

Même si en comparaison avec d’autres pays l’économie suisse a moins fortement souffert de l’effondrement conjoncturel global, l’année précédente aura été très difficile pour une grande partie des entreprises engagées dans l’industrie MEM. En moyenne, tant les entrées de commandes (-25%) que le chiffre d’affaires (-20,3%) étaient loin des valeurs enregistrées il y a un an encore. Certes, il a été possible vers la fin 2009 de freiner légèrement le recul au niveau des affaires, mais l’environnement commercial reste périlleux en raison du cours élevé du franc suisse et du faible taux d’utilisation des capacités.


Priorité à la recherche et au développement
La pression élevée sur les marges sur les marchés internationaux a pour conséquence que les entreprises dépendent encore plus de conditions cadres optimales. Il s’agit en particulier de renforcer et d’optimiser encore plus le transfert de technologie entre les hautes écoles et les entreprises. De plus, Johann N. Schneider-Ammann, président de Swissmem, exige des mesures visant à diminuer les coûts en Suisse afin de pouvoir maintenir la compétitivité de la place industrielle et intellectuelle suisse. Selon Johann N. Schneider-Ammann, l’endettement de l’état, pas très important en comparaison internationale, ne devrait pas inciter à reporter les réformes au calendes grecques.

Afin de pouvoir rester compétitive, l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux doit pouvoir compter sur des prix de l’électricité favorable. La branche s’attend à ce que la révision de la loi sur l’approvisionnement en électricité puisse enfin créer un marché de l’électricité proposant des prix comparables à ceux proposés au niveau international.


Zurich, juin 2010


Informations supplémentaires :


Ruedi Christen, membre de la direction et chef Communication
Tél. +41 (0)44 384 48 50, portable +41 (0)79 317 24 09