Page d'accueil Actualités Swissmem approuve l’accord de libre-échange avec l’Indonésie
Interlocuteur  Ivo Zimmermann Ivo Zimmermann
Chef de la division Communication
+41 44 384 48 50 +41 44 384 48 50 i.zimmermannnoSpam@swissmem.ch
Partager

Swissmem approuve l’accord de libre-échange avec l’Indonésie

Les signatures pour le référendum contre l’accord de libre-échange avec l’Indonésie ont été remises aujourd’hui. Par conséquent, ce sera au peuple suisse de décider si la Suisse peut simplifier le commerce avec l’Indonésie. Cet accord est important pour l’industrie et le commerce suisses.

[Translate to Français:]

Les opposants à l’accord de partenariat économique entre les États de l’AELE et l’Indonésie ont remis aujourd’hui à la Chancellerie fédérale les signatures recueillies pour le référendum. La date de la votation n’a pas encore été fixée. Le peuple suisse décidera alors s’il faut saisir ou non l’occasion d’intensifier le commerce avec le plus grand pays d’Asie du Sud-Est.

L’importance de l’Indonésie est incontestée : le pays compte 267 millions d’habitants et fait déjà partie des 20 plus grandes économies. Les experts estiment que l’Indonésie avancera à la quatrième place des marchés mondiaux d’ici 2050 (PwC, 2017).

L’accord de libre-échange offre aux entreprises suisses de nombreux avantages : il élimine les droits de douane, renforce la protection de la propriété intellectuelle et la sécurité d’investissement. La Suisse a obtenu un très bon résultat dans les négociations, notamment concernant l’élimination des taxes douanières : ainsi, 98,8% des produits déterminants pour l’industrie MEM suisse seront immédiatement exonérés de droits de douane après l’entrée en vigueur ou successivement dans un délai de cinq à douze ans.

L’industrie MEM suisse exporte chaque année pour plus de CHF 200 millions de marchandises vers l’Indonésie. Grâce à la suppression des droits de douane, les entreprises MEM pourront économiser environ CHF 20 millions. Mais surtout, la suppression des droits de douane, toujours très élevés, déclenchera une dynamique qui conduira à une augmentation encore plus importante des exportations. Cela créé et garantit des emplois ainsi que des revenus sur la place industrielle suisse.

De plus, les accords de libre-échange sont essentiels au développement économique durable des marchés émergents tels que l’Indonésie. Ils créent des emplois et facilitent l’accès aux technologies modernes. L’accord de libre-échange négocié avec l’Indonésie établit de nouvelles normes en termes de durabilité au niveau des exportations d’huile de palme vers la Suisse. Pour la première fois, il contient des directives concrètes et appelle à une production durable d’huile de palme, ce qui représente un grand pas en avant pour la durabilité et la conservation de la forêt tropicale. Sans accord de libre-échange, cet acquis serait perdu.

Le commerce mondial a créé des millions de nouveaux emplois, en particulier en Asie de l’Est, y compris en Indonésie. Par conséquent, la proportion des personnes dans cette région dont le revenu quotidien est inférieur à trois francs par jour est passée de 85% il y a 30 ans à 13% en 2015 (Banque mondiale, 2018).

Les accords de libre-échange tels que celui avec l’Indonésie ont donc des effets positifs pour les travailleurs en Suisse et dans les pays partenaires. L’accord de libre-échange en question sera également bénéfique pour l’environnement - malheureusement, le comité du référendum ignore ces faits.

Le Conseil de Swissmem a décidé à l’unanimité de se prononcer en faveur d’un « oui » à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie.

Articles associés