Page d'accueil Actualités Quelle est la situation de la branche MEM en rapport avec le thème Industrie 4.0…
Interlocuteur  Robert Rudolph Robert Rudolph
Chef de division Numérisation et Innovation
+41 44 384 48 44 +41 44 384 48 44 r.rudolphnoSpam@swissmem.ch
Partager

Quelle est la situation de la branche MEM en rapport avec le thème Industrie 4.0 ?

Cette année, Swissmem a réalisé pour la troisième fois une enquête dans le but d’avoir un aperçu de la situation quant à la mise en œuvre et à l’implémentation d’Industrie 4.0 dans les entreprises. Nous récapitulons la situation.

267 entreprises de Suisse alémanique et 54 entreprises de Suisse romande ont participé à cette enquête. D'autres enquêtes ont été effectuées en 2016 et en 2018 ce qui permet aussi d’observer l’évolution sur cette période.

Dans quel domaine le bénéfice d’« Industrie 4.0 » est-il le plus important ?

En 2016, les entreprises avaient considéré les possibilités d’améliorer l’efficacité et la productivité comme essentielles. L'accent était donc clairement sur l’optimisation des propres processus de production. En 2018, la plupart des entreprises se sont concentrées sur le potentiel servant à générer un bénéfice direct pour la clientèle. Dans l’enquête actuelle, l’amélioration de la qualité des produits et des prestations de services se trouve au premier rang, suivie de près par la création d’un bénéfice supplémentaire pour le client.

Comment le degré de mise en œuvre a-t-il évolué ?

La question concernant le degré de mise en œuvre constitue un bon indicateur de la pénétration des thèmes « Industrie 4.0 » dans les entreprises. L'enquête montre que le thème est d’actualité dans les entreprises et implémenté sous forme de projets mis en œuvre ou en cours de réalisation. Le taux des entreprises qui ont des projets en cours de réalisation a augmenté en 2020 par rapport aux enquêtes effectuées plus tôt. Il est toutefois bien possible que la diminution constatée au niveau de la planification de futurs projets soit due à la pandémie actuelle du Covid-19.

On constate peu de changements dans l’évaluation des obstacles. Le manque de ressources en personnel est toujours le plus souvent mentionné, toutefois avec une légère baisse. Le manque d’idées de projets et le manque d’acceptation de la part du personnel sont toujours considérés comme l’obstacle le plus petit.

Où en sont les entreprises au niveau de la structure de leur environnement ?

Environ la moitié des entreprises estiment que les besoins des clients en produits et prestations de services dans le domaine Industrie 4.0 sont élevés ou plutôt élevés. En même temps, tout autant d’entreprises interrogées indiquent que leur environnement industriel est modérément numérique. Et à la question concernant le leadership technologique des entreprises, seules 17% des PME et 37% des grandes entreprises se considèrent comme des pionnières. Cet écart laisse supposer qu’il existe toujours un grand potentiel inexploité.

En 2018, seules peu d’entreprises s’intéressaient activement aux thèmes tels que la culture, l’organisation et la conception du travail en rapport avec Industrie 4.0. L'enquête actuelle a révélé un nouveau recul. Cela pourrait aussi indiquer que des questions telles que la culture, l’organisation et la conception du travail ont déjà été intégrées dans la culture d’entreprise.

Positionnement stratégique

Pratiquement 50% des grandes entreprises affirment avoir une stratégie numérique définie, alors que seulement 17% des PME disent en avoir une. Toutefois, il est réjouissant de constater que la moitié des PME considèrent la numérisation comme une question stratégiquement pertinente. À la question concernant les défis stratégiques, on remarque si l’on compare directement les PME et les grandes entreprises, que les unes comme les autres attribuent la même importance aux différents aspects, mais que les grandes entreprises accordent une plus grande importance aux défis stratégiques (part « très importants » plus élevée). Cela pourrait être dû au fait que la part des grandes entreprises dont les stratégies sont déjà clairement formulées est plus grande.

Répercussions de la situation Covid-19

Il n'est pas surprenant que dans la situation actuelle, des projets Industrie 4.0 aient dû être reportés, la proportion du ralentissement est toutefois visible et sort du lot en particulier pour les PME (63%). Il n’est pas non plus surprenant que seules peu d’entreprises ont lancé de nouveaux processus stratégiques ou projets. Toutefois, il est réjouissant de constater qu’un tiers des entreprises interrogées ont su profiter de la situation. Dans le cadre de la nouvelle situation et des conditions-cadres difficiles, elles ont réussi à identifier de nouveaux avantages potentiels dans les processus de création de valeur et les chaînes d’approvisionnement, au niveau des produits ou des prestations de services ainsi que des modèles commerciaux.

Autres thèmes

Articles associés