Page d'accueil Actualités Une votation décisive
Interlocuteur  Jean-Philippe Kohl Jean-Philippe Kohl
Chef de la division Politique économique / Directeur adjoint
+41 44 384 48 15 +41 44 384 48 15 j.kohlnoSpam@swissmem.ch
Partager

Une votation décisive

À la fin 2018, la Suisse a signé avec l’Indonésie un accord de partenariat économique dans le cadre de l’AELE (Suisse, Islande, Liechtenstein, Norvège). L’expérience montre que les accords de libre-échange (ALE) augmentent considérablement le volume commercial et encouragent le développement économique, écologique et social dans les pays partenaires. Diverses organisations de gauche, des verts et des milieux paysans ont lancé le référendum contre cet accord. À ce sujet, la votation qui sera déterminante en vue d’autres référendums sur les ALE, aura lieu le 7 mars 2021. Un OUI sans appel sera donc important.

[Translate to Français:]

Swissmem a chargé l’institut de recherche économique « BAK Economics » d’étudier l’impact des accords de libre-échange (ALE) sur l’industrie MEM. L’analyse montre que les exportations MEM suisses ont augmenté au cours des quatre ans après l’entrée en vigueur d’accords de libre-échange de 19% de plus que si les accords n’avaient pas été conclus. Par conséquent, l’ALE avec l’Indonésie représente une bonne opportunité pour la branche MEM, sachant que ce pays est un marché d’avenir prometteur. L’Indonésie fait aujourd’hui partie des 20 économies majeures. D’ici 2050 et selon toute estimation, ce pays sera le quatrième marché de vente le plus important du monde.

Dans le cadre de l’ALE en question, environ 99% des produits importants pour l’industrie MEM sont exemptés de droits de douane, qui s’élèvent en moyenne à 8 % pour les produits industriels et peuvent atteindre 31% au maximum. Plus encore : les exportateurs suisses y ont un avantage par rapport aux concurrents de l’UE ou des USA qui ne peuvent pas profiter d’un ALE. Ce sont en particulier les PME suisses qui en profitent. Souvent, elles n’ont pas les moyens financiers pour mettre sur pied et exploiter une propre production dans les marchés cibles importants. Cet ALE leur donnera la possibilité d’accéder au marché indonésien à partir de la Suisse et d’assurer ainsi des emplois en Suisse.

Tous les pays concernés profitent du libre-échange

Cependant, le libre-échange n’est pas une voie à sens unique. Il favorise la globalisation qui a permis de sauver des centaines de millions de personnes de la pauvreté la plus extrême. Le libre-échange soutient aussi le développement écologique et social dans les pays partenaires. Un ALE permet à des pays comme l’Indonésie de se procurer des technologies suisses efficaces et écologiques à des prix abordables, ce qui permet de réduire l’impact sur l'environnement dans les pays cibles. Le libre-échange profite à tous les pays impliqués, ce qui est évident aussi bien du point de vue économique que politique : de nombreuses études montrent qu’il y a un lien entre l’intégration dans l’économie mondiale et le développement de la prospérité à domicile. Aucun pays ne conclurait un tel accord s’il ne s’attendait pas à ces avantages.

Il est bien probable que d’autres référendums sur les ALE (par exemple le Mercosur) nous attendent dans les années à venir. La votation du 7 mars 2021 sur l’ALE avec l’Indonésie est donc une étape importante pour la Suisse. Nous avons besoin d’un OUI retentissant. Soutenez Swissmem dans sa campagne en faveur d’un accord de partenariat économique avec l’Indonésie !

Articles associés