Industrie MEM: timide tendance à la reprise :: Swissmem - La place industrielle et intellectuelle Suisse

Industrie MEM: timide tendance à la reprise

19.05.17

Certes, la situation commerciale dans l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux s’est améliorée au premier trimestre 2017, néanmoins avec peu de dynamisme. Les entrées de commandes ont augmenté de 2,3% par rapport au trimestre correspondant en 2016. La forte progression apparente de 9,5% est considérablement relativisée par un effet de base manifeste. Globalement, les exportations ont évolué de manière solide (+3,9%). En raison de la faible rentabilité persistante, de nombreuses entreprises de l’industrie MEM se trouvent toujours sous forte pression. Il n’empêche que les attentes positives des entrepreneurs, les prévisions conjoncturelles favorables dans les débouchés principaux et le franc suisse légèrement moins fort, permettent d'espérer une reprise durable dans la branche MEM.

Après deux années difficiles, la situation dans l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) continue à se stabiliser sans pour autant développer une dynamique prononcée. Au premier trimestre 2017, les entrées de commandes ont augmenté de 2,3% par rapport à la même période en 2016. Cette progression est surtout le fruit de l’augmentation des demandes en Suisse. Au cours des trois premiers mois, le chiffre d'affaires dans la branche a progressé de 9,5% par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente. Cette forte croissance cache cependant un effet de base considérable étant donné que le trimestre de l'année précédente était très faible. Au premier trimestre 2017, le taux d’utilisation des capacités de production dans la branche MEM est retombé sous la barre de la moyenne à long terme (86,4%) à 83,8%. Lors de la dernière saisie du KOF en avril 2017, cette dernière avait passé à 88%.  

 

Reprise solide des exportations de marchandises

Les exportations de marchandises ont évolué de manière positive. Selon les chiffres de l'administration fédérale des douanes, elles ont progressé au premier trimestre 2017 de 3,9% par rapport à la période correspondante 2016 et ont atteint une valeur de marchandises de 16,2 milliards de francs. Avec 13,2%, ce sont surtout les exportations dans la métallurgie qui ont le plus progressé. Suivent alors les ventes dans le domaine de l’électrotechnique/l’électronique (+7,4%), les instruments de précision (+4,3%) et la construction de machines (+1,2%). Si l’on observe l’évolution des différents débouchés, c'est celui des Etats-Unis qui a nettement le plus progressé (+13,1%) au premier trimestre 2017. Avec une augmentation de 4,1%, le développement dans le marché de l’UE est également réjouissant. Seules les exportations vers l'Asie, qui ont diminué de −0,6%, sont décevantes.

 

Selon Peter Dietrich, directeur de Swissmem, le développement commercial dans l’industrie MEM suisse va dans la bonne direction. Cependant, il ne voit encore aucune raison de souffler quelque peu: «la forte augmentation du chiffre d'affaires au premier trimestre 2017 ne doit pas cacher le fait que la reprise dans la branche MEM ne progresse que timidement. De plus, la rentabilité insatisfaisante dans les entreprises reflète le fait que de nombreuses entreprises se trouvent encore fortement sous pression.»

 

De manière générale, attentes positives

En ce qui concerne le proche avenir, les entrepreneurs de l’industrie MEM s’expriment de façon positive. Selon la dernière enquête de Swissmem, 51% des entreprises interrogées s'attendent pour les douze mois à venir à une augmentation des entrées de commandes de l'étranger. Seulement 9% craignent un recul des commandes. Par conséquent, au cours des derniers mois, les attentes pour l'avenir se sont lentement mais sûrement améliorées. Les espoirs reposent principalement sur des impulsions de croissance venant d'Amérique du Nord, de Chine et d’Allemagne. Ils sont soutenus par des prévisions conjoncturelles positives dans les débouchés majeurs ainsi que par le récent affaiblissement du franc suisse par rapport à l’euro.

 

 

Annexe:

Graphique pour la presse
 

Pour tous renseignements:

Philippe Cordonier, responsable Suisse romande

Tél. +41 21 613 35 85 / portable +41 79 644 46 77

E-mail: p.cordonieranti spam bot@swissmemanti spam bot.ch

 

Ivo Zimmermann, chef Communication

Tél. +41 44 384 48 50 / portable +41 79 580 04 84

E-mail: i.zimmermannanti spam bot@swissmemanti spam bot.ch


Contact

Ivo Zimmermann

Chef Communication

 

Téléphone +41 44 384 48 50

Portable +41 79 580 04 84

i.zimmermannanti spam bot@swissmemanti spam bot.ch

Newsletter

Saisissez les informations de votre abonnement
Swissmem se porte garant que votre adresse e-mail ne sera pas
utilisée de manière abusive.