Page d'accueil Actualités En 2009, l’industrie a investi 1.14 milliard de francs dans la protection de…
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

En 2009, l’industrie a investi 1.14 milliard de francs dans la protection de l’environnement

En 2009, l’industrie suisse a dépensé 10% de moins pour la protection de l’environnement qu’en 2003. Ceci s’explique, entre autres, également par des changements de structure, des procédés de production moins polluants ou par une gestion plus efficace des agents polluants.

En 2009, l’industrie suisse a dépensé 10% de moins pour la protection de l’environnement qu’en 2003. Ceci ne signifie pas automatiquement que son engagement a été moins important, mais s’explique plutôt par des changements de structure, des procédés de production moins polluants ou par une gestion plus efficace des agents polluants. L’industrie suisse a été nettement moins mise à contribution financièrement au niveau des dépenses en faveur de la protection de l’environnement que ses concurrents européens. Ceci est confirmé par une nouvelle étude de l’Office fédéral des statistiques (OFS).

Les résultats d’une étude sur les dépenses en faveur de la protection de l’environnement de l’industrie et de l’économie en général sont résumés dans un communiqué de presse de l’Office fédéral des statistiques. Selon ces résultats, l’économie suisse a investi 2,75 milliards de francs ou environ 0,5% du PIB en faveur de la protection de l’environnement.

Les investissements de l’industrie se sont montés à 1,14 milliard de francs, ce qui correspond à environ 1,1% de la création de valeur brut. De ce fait, la charge financière de l’industrie en Suisse n’a même pas atteint la moitié de celle des pays EU27.

Tant en Suisse qu’en Europe, plus de 80% des dépenses de l’industrie en faveur de la protection de l’environnement sont employées pour l’épuration des eaux, l’élimination des déchets, la gestion de la qualité de l’air et la protection climatique. En Suisse, la part des investissements au total des dépenses industrielles en faveur de la protection de l’environnement est nettement plus élevée que dans les pays européens.

Une comparaison de l’évolution entre 2003 et 2009 démontre que l’industrie suisse a tendance à délocaliser ses activités lorsqu’il s’agit d’investir dans la protection de l’environnement. La part des dépenses courantes nationales a par exemple diminué de 48% à 30%, alors que la part d’achats de services auprès de tiers a passé de 26% à 45%. La part des taxes communales pour le traitement des eaux et des déchets au total des dépenses de l’industrie n’a pratiquement pas changé au cours de la même période (env. 25%).

Au niveau des investissements effectués en faveur de la protection de l’environnement, nous constatons un net transfert de solutions «End-of-Pipe» vers des technologies et procédés propres, qui évitent la pollution de l’environnement dès le début déjà. La part des investissements dans la prévention de la pollution a par conséquent augmenté de 57% en 2003 à 67% en 2009, par rapport au total des investissements de l’industrie suisse. La part des investissements dans la gestion de la pollution de l’environnement a passé dans la même période de 43% à 33%.
Vous trouverez des informations supplémentaires sur les comptes généraux en rapport avec l’environnement sur le site de l’Office fédéral de la statistique http://www.bfs.admin.ch