Page d'accueil Actualités Rapport sur l'avenir du 2e pilier
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Rapport sur l'avenir du 2e pilier

Swissmem s’est prononcée sur le rapport du Conseil fédéral concernant la prévoyance professionnelle et exige un abaissement du taux de conversion et une augmentation de l’âge de la retraite.

La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle prévoit qu’à partir de 2011 le Conseil fédéral établit au moins tous les dix ans un rapport sur la fixation du taux de conversion, ce que le Conseil fédéral a effectué pour la première fois cette année en rédigeant un rapport qui sera soumis à consultation.


La position de Swissmem sur ce rapport est la suivante:


Résumé des points les plus importants

  • Le concept des 3 piliers a fait ses preuves.


  • Le système de la prévoyance professionnelle basé sur le partenariat représente un système performant qu’il ne faut pas mettre en danger.  


  • Il faut éviter de mélanger les systèmes du premier et du deuxième pilier.


  • Les thèmes du taux de conversion, de l’âge de la retraite et du taux minimal doivent être traités avec priorité. Les rentes doivent être adaptées durablement aux conditions cadres effectives (p.ex. espérance de vie, rendement) et être finançables.


  • L’âge de la retraite doit impérativement être augmenté et le taux de conversion abaissé.


Swissmem exige que le rapport donne priorité à la problématique du taux de conversion, de l’augmentation de l’âge de la retraite et du taux minimal.

Compte tenu de l’espérance de vie toujours plus longue et de la situation toujours plus difficile sur les marchés des placements, le taux de conversion obligatoire dans la prévoyance professionnelle est définitivement trop élevé. Un abaissement du taux de conversion est inévitable, car ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de financer des rentes convenables à long terme. Par conséquent, nous sommes en faveur d’un abaissement du taux de conversion et de le stipuler dans le règlement. Ceci permettra d’assurer la flexibilité nécessaire tout en garantissant la sécurité et la prévisibilité de la prévoyance.

Outre l’abaissement du taux de conversion, il est impératif d’augmenter l’âge de la retraite au niveau de la prévoyance professionnelle obligatoire.

Si vous avez des questions liées à notre prise de position sur le rapport concernant l’avenir du 2e pilier, n’hésitez pas à contacter Madame Nicole Mylonas, cheffe de secteur Politique patronale (tél 044 384 41 11).