Page d'accueil Actualités Rencontre au sommet de l'innovation
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Rencontre au sommet de l'innovation

Au 8e Swiss Innovation Forum à Bâle, 1'000 décideurs de l'économie, de la science, de la formation et de la politique ont suivi des exposés inspirants et visionnaires consacrés au sujet « La matière grise, un facteur du succès ». L'attribution du 25e Swiss Technology Award fut un haut fait supplémentaire de cette manifestation très appréciée. Swissmem est le nouveau partenaire de réseau de cette plateforme de grande importance pour l'innovation.

Mauro Dell’Ambrogio, secrétaire d'état pour la formation, la recherche et l'innovation a ouvert le congrès d'innovation majeur de la Suisse. Le grand intérêt pour le forum souligne l'importance de l'innovation pour la Suisse. « Il semble que les conditions-cadres offertes en Suisse soient propices à l'économie », constate le juriste. Malgré cela, son département ne relâche pas les efforts pour améliorer encore ces conditions. « Cependant, ce n'est pas à l'administration d'être innovatrice, elle doit avant tout être fiable.»

« Oui, nous sommes (encore relativement) pauvres, mais sexy », c'est ainsi que Klaus Wowereit, maire actuel de Berlin, commente l'image de la capitale allemande. La destruction de la Deuxième Guerre mondiale et le mur qui sépara la ville pendant des décennies auraient presque freiné le développement de Berlin. « Mais le fait de n'être ni complètement terminé ni parfait a aussi des avantages et offre de l'espace pour du neuf, de la créativité et de l'innovation. » Aujourd'hui, Berlin est un des Start-up-Hotspot les plus convoités d'Europe et se trouve sur le point de réaliser l'objectif de Wowereit: devenir plus riche encore sans perdre son « sex appeal ».

La nature sert de modèle à l'époque des robots

« Roboy », voici le nom du robot humanoïde développé en neuf mois seulement à l'université de Zurich. L'équipe responsable du projet, composée d'étudiants et de représentants de l'industrie, a combiné les enseignements les plus récents de la recherche sur l'intelligence et de l'industrie robotique. « Roboy » a également été développé à l'aide de Crowdsourcing : Une grande partie de l'expertise et des idées n'était pas affectée à une unité particulière et des personnes du monde entier pouvaient participer à la progression technologique du robot. 

Robert J. Wood, du « Wyss-Institute » à l'université de Harvard, qui effectue des recherches sur des nouvelles technologies dans les domaines de la médecine et de l'environnement, considère même que « la robotique est le prochain Internet ». La nature sert de modèle pour le travail de son équipe - par exemple pour les abeilles-robots, qui à l'avenir seront utilisées dans des actions de recherche et de sauvetage.

Innovation grâce à l'imagination et à la collaboration

Stefan Borgas, CEO de « Israel Chemicals », a constaté que souvent les entreprises de grande taille ne sont pas très performantes lorsqu'il s'agit d'innovation. Pas tous n'ont la possibilité de pouvoir compter sur le concours de soi-disant « Reframers » - collaborateurs contribuant à l'innovation en transférant des idées et technologies existantes dans des nouveaux domaines. Selon Borgas, le fait de se trouver constamment sous menace constitue pour Israël un excellent moteur d'innovation. 

Si l'homme se sent menacé ou si sa santé est en danger, alors il devient inventif : « Chacun pour soi », dit Jay S. Walker, un entrepreneur américain engagé dans l'industrie digitalisée. « L'homme n'a pas encore de tableau de commande pour son corps, mais les domaines IT et Life Sciences vont fusionner dans les décennies à venir. Dès que le fonctionnement du corps humain sera décodé, une avalanche d'innovation sera déclenchée. »

« L'homme est programmé de façon à faire ce qui lui fait du bien », explique l'expert en chef en matière de tendances et d'avenir Pero Mićić. « Etant donné que nous sommes à la recherche du plaisir rapide, nous agissons de manière précipitée et prenons souvent des décisions qui nous font du tort. » Pour contrecarrer, il faut se créer une sorte de « future personnel », apprendre à l'apprécier et à agir dans son propre intérêt. Il en est de même pour les entreprises qui auraient besoin d'un « future commun » pour avoir du succès à long terme. 

Les vainqueurs au Swiss Technology Award 2013

L'attribution du 25e Swiss Technology Award fut un haut fait supplémentaire de cette manifestation. Le jury, présidé par le professeur Fritz Fahrni, a choisi les vainqueurs parmi quelque 50 candidatures de toute la Suisse. Les vainqueurs du prix technologique le plus prestigieux de Suisse s'appellent : Hypo Pet à Zurich, Credentis à Windisch et SANITIZED à Burgdorf.

Le prochain Swiss Innovation Forum aura lieu le 20 novembre 2014 au Congress Center à Bâle.

Veuillez vous adresser pour de plus amples informations concernant le Swiss Innovation Forum à Monsieur Stefan Linder, CEO, stefan.lindernoSpam@swisseconomic.ch, ou à Monsieur Fabian Wassmer, responsable de projet, fabian.wassmernoSpam@swisseconomic.ch.