Page d'accueil Actualités Sprint final contre l'initiative 1:12
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Sprint final contre l'initiative 1:12

La tendance va vers un refus de l'initiative 1:12. La mobilisation des électeurs est la clé pour transformer les avis en résultats de votation. Swissmem s'oppose à l'initiative.

Selon le deuxième sondage de la SRG réalisé par gfs.bern, la tendance vers un refus de l'initiative 1:12 se confirme. 54% des personnes recensées rejettent l'initiative alors que la part des partisans de l'initiative se trouve à 36%. 10% sont encore indécis. Il s'agit maintenant de mobiliser les électeurs indécis et de les persuader de mettre un non dans l'urne.

Swissmem s'oppose formellement à l'initiative étant donné qu'une approbation constituerait une intervention massive dans la liberté des entreprises. Les arguments les plus importants contre l'initiative 1:12 :

  • L'approbation de l’initiative entraînerait un dictat étatique sur la politique salariale des entreprises. Un rapport fixe entre le salaire le plus élevé et le salaire le plus bas dans une entreprise apporte des contrôles de salaires étatiques compliqués.
  • L'initiative torpille le partenariat social. Les règles de jeu pour la fixation des salaires sont stipulées dans la convention collective de travail et tiennent compte des particularités de la branche ainsi que des besoins aussi bien des employeurs que des travailleurs.
  • Une limitation des salaires vers le haut causerait d'énormes pertes au niveau des recettes. Ces pertes devraient forcément être compensées par les entreprises et les personnes privées.
  • L'approbation de l’initiative aurait pour conséquence que les postes de travail les moins bien payés seraient délocalisés ou remplacés par des mesures d'automatisation. Par conséquent, la pression sur les salaires les plus bas augmenterait.

www.1-12-nein.ch