Page d'accueil Actualités Swissmem s’oppose à l’application de la clause de sauvegarde
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Swissmem s’oppose à l’application de la clause de sauvegarde

Le Conseil fédéral décidera probablement en avril s’il veut recourir à la clause de sauvegarde et étendre ainsi le contingentement provisoire de l’immigration aux 17 Etats de l’UE. Swissmem a de la compréhension pour le fait que l’immigration élevée provoque un malaise dans la population. L’application de la clause de sauvegarde n’aurait cependant qu’un effet mineur et limité dans le temps sur le solde migratoire. D’un autre côté, elle nuirait sensiblement à nos relations avec le partenaire commercial de loin le plus important de l’industrie MEM. C’est pour cette raison que Swissmem refuse le recours à la clause de sauvegarde.

Dans les prochaines semaines, le Conseil fédéral devra décider s’il veut recourir à la clause de sauvegarde et limiter ainsi provisoirement l’immigration en provenance de tous les Etats de l’UE. Après des discussions intenses, Swissmem estime que les éléments de politique extérieure de cette décision ont plus de poids que l’aspect de politique intérieure. Swissmem s’oppose par conséquent à la réintroduction de limitations et donc au recours à la clause de sauvegarde à l’encontre de la main d’œuvre en provenance des Etats de l’UE. 

Swissmem a de la compréhension pour le fait que l’immigration élevée a provoqué un certain malaise dans la population. Mais l’application de la clause de sauvegarde serait limitée aussi bien dans le temps que quant à ses effets. Cette mesure ne serait appliquée que jusqu’à fin mai 2014, et le solde migratoire net est déjà en recul depuis la crise financière. 

D’un autre côté, l’Union européenne, qui absorbe 60 % de nos exportations, représente de loin le principal partenaire commercial de l’industrie MEM. Un recours à la clause de sauvegarde hypothéquerait sensiblement ces importantes relations et renforcerait en même temps la pénurie de main d’œuvre régnant dans la branche. 

Pour toutes questions, Barbara Zimmermann-Gerster se tient volontiers à votre disposition. (b.zimmermannnoSpam@swissmem.ch; 044 384 42 10)