Page d'accueil Actualités Plus de vacances – moins d’emplois
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Plus de vacances – moins d’emplois

Swissmem rejette formellement l’initiative «6 semaines de vacances pour tous». Il serait irresponsable actuellement de mettre encore plus à contribution les petites et moyennes entreprises et de mettre en jeu des emplois. Le partenariat social et les réglementations spéciales offrent suffisamment de liberté à des solutions flexibles raisonnables.

L’initiative populaire «6 semaines de vacances pour tous» est alléchante. L’initiative lancée par le syndicat « Travail.Suisse », vise à stipuler dans la constitution le droit à six semaines de vacances payées pour tous les salariés. Le droit aux vacances fixé par la loi prévoit aujourd’hui quatre semaines de vacances (cinq semaines pour les salariés âgés de moins de 20 ans).

L’approbation de l’initiative constituerait une charge supplémentaire de CHF 6 milliards par an pour les PME suisses. Et ce, à un moment où les entreprises se trouvent déjà fortement sous pression en raison de la force du franc et d’une évolution conjoncturelle en recul. Des vacances supplémentaires augmentent les coûts de la main-d’œuvre et affaiblissent la compétitivité internationale des entreprises suisses. Ceci pousserait les entreprises à délocaliser des places de travail dans des pays moins chers.

Un droit à six semaines de vacances fixé par la loi serait également contraire aux intérêts des salariés. Une réglementation généreuse des vacances et des solutions flexibles pour le temps de travail sont des acquis précieux du partenariat social dans de nombreuses branches. Une réglementation fixe prévoyant six semaines de vacances pour tous compliquerait la structure de modèles de travail flexibles et limiterait les possibilités d’augmentation de salaire. La convention collective de travail de l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux accorde aujourd’hui déjà 5 semaines de vacances à tous et accorde même une sixième semaine supplémentaire aux salariés âgés de plus de 50 ans.
 
Voici les raisons pour lesquelles Swissmem rejette formellement l’initiative «6 semaines de vacances pour tous».

http://www.initiative-vacances-non.ch