Page d'accueil Actualités Pour explorer quelques pistes et offrir des outils pour développer le leadership…
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Pour explorer quelques pistes et offrir des outils pour développer le leadership au féminin

Nathalie Baron va co-animer la nouvelle manifestation le mardi 6 juin 2017 de 17.00 jusqu’à environ 18.30 heures à l’hôtel Alpes et Lac, place de la Gare 2, 2002 Neuchâtel, consacrée au sujet : «Le leadership au féminin».

Si vous souhaitez participer, merci de le faire à l’aide du lien suivant.Nathalie, quel a été votre parcours professionnel?

Mon parcours en entreprise a été celui d’une femme, mère de famille, qui a toujours travaillé tout en élevant mon fils.

Quand j’ai commencé à travailler j’ai été rapidement promue, et me suis retrouvée en quelques mois Responsable des ventes, gérant des centres de profit, animant des équipes de ventes et effectuant les achats. Je travaillais alors dans les grands magasins, un univers à priori très féminin, un peu glamour même dans la confection. Je vais rester une dizaine d’années dans cet univers de la vente. Malgré des horaires étendus, pas toujours confortables pour la maman que je suis alors, j’aime ce que je fais, les enjeux me stimulent, le rythme dynamique me convient bien.

Je prends cependant conscience que malgré mes très bons résultats opérationnels, je n’évolue pas vraiment, et qu’au-delà d’un certain niveau, la hiérarchie est exclusivement masculine. J’ai alors le sentiment d’être coincée et n’en comprends pas les raisons. Je me demande en permanence ce que je fais de faux…. Je réalise à quel point l’ensemble de notre société s’est construite sur des valeurs et un paradigme qui font la part belle au masculin. J’ai de la peine à me situer et ne trouve pas de modèle de femmes qui puisse m’aider : soit les femmes à responsabilités qui m’entourent sont célibataires, sans enfants, ou plus âgées, soit elles savent «joué des coudes»… ce qui ne me correspond pas.

J’ai alors décidé de m’orienter vers la formation avec un cheminement dans la gestion de carrière, la mobilité interne, le développement en entreprise, les compétences interpersonnelles, la gestion de conflit etc.

Vous intervenez souvent dans des entreprises à forte dominance masculine. Que voyez-vous du rôle de la femme dans ce contexte?

En effet, d’une manière générale les cultures d’entreprises sont encore à forte dominance masculine, c’est une caractéristique de notre société. Et certaines entreprises, de par leur secteur d’activité, sont plus fortement ancrées dans cette culture, Ceci dit, les choses évoluent et de plus en plus de femmes sont présentes, prennent leur place et savent faire valoir leurs compétences. La question est peut-être : à quel prix parfois ?

Les hommes et les femmes par nature sont différents, nos manières d’aborder les situations et d’interagir sont différentes et chacun peut apporter des choses utiles en fonction de qui il est. Il est important de reconnaître que nous avons été fortement influencés/ées par un paradigme masculin, et je constate que beaucoup de femmes ont peur ou appréhendent d’oser prendre leur place. Pourtant elles sont de vrais potentiels et de vrais atouts pour les entreprises. Elles manquent de confiance, alors qu’elles ont des ressources incroyables à mettre au service des sociétés. Les femmes ont d’autres valeurs et d’autres points de vue que les hommes, et j’ai la conviction qu’il n’y a pas un modèle mieux que l’autre. Plutôt que de les comparer et de les évaluer meilleures ou moins bonnes, c’est de voir comment nos différences peuvent nous enrichir mutuellement.

Quel chemin voyez-vous pour les femmes en entreprise?

Il y a eu une époque où les deux perspectives masculines et féminines se sont opposées, ce qui s’est avéré nécessaire pour faire reconnaitre certains droits et faire évoluer les mentalités. Il est maintenant temps de les réconcilier. Les femmes doivent se reconnecter avec ce qui fait leur leadership au féminin. Il leur faut s’affranchir de certains stéréotypes pour apporter pleinement leur potentiel et leur contribution dans les entreprises. Et quand je parle de leadership, il ne s’agit pas d’une fonction dans l’entreprise: être un leader et avoir du leadership sont deux choses différentes. Chacune de nous fait preuve de leadership en pilotant sa vie privée et professionnelle. Le leadership c’est bien plus la manière de se gérer et de se positionner dans ses interactions et dans sa vie. Et en tant que femme en entreprise, nous avons notre propre style de leadership à développer pour pleinement participer comme on le souhaite.

Dans le contexte actuel, les femmes pensent toujours devoir tout assumer de front et être des «super woman» pour réussir. Si cela peut fonctionner pendant un certain temps, ce n’est pas l’archétype idéal pour arriver à être qui nous voulons être dans la durée… il y a d’autres postures/facteurs que nous pouvons prendre en compte et développer pour être performantes avec énergie et efficacité.

C’est ce sur quoi je travaille quand j’interviens dans des entreprises ou par des accompagnements individuels. Mon but est d’explorer quelques pistes et offrir des outils pour développer le leadership au féminin.