Page d'accueil Actualités Les avions de combat doivent être remplacés : pour la sécurité de la Suisse
Interlocuteur  Stefan Brupbacher Stefan Brupbacher
Directeur
+41 44 384 42 16 +41 44 384 42 16 s.brupbachernoSpam@swissmem.ch
Partager

Les avions de combat doivent être remplacés : pour la sécurité de la Suisse

L’acquisition de nouveaux avions de combat renforce la sécurité de la Suisse. La flotte aérienne actuelle est désuète et doit être entièrement remplacée à long terme. Les formes de menace modernes rendent évident le fait que la Suisse doit se préparer à toutes les éventualités. Dans l’ensemble, la population profite d’une Suisse fiable, mais aussi la place industrielle suisse avec ses installations essentielles pour l’approvisionnement. Raison pour laquelle Swissmem s’engage pour un Oui à l’acquisition de nouveaux avions de combat.

Le 27 septembre 2020, le peuple suisse votera sur l’acquisition de nouveaux avions de combat. La flotte actuelle est en partie totalement désuète. Les avions Tiger encore en service ont plus de 40 ans.  En cas d’urgence, ils n’auraient aucune chance. Les avions plus récents du type F/A-18 ont aussi atteint leur durée de vie et sont encore exploités à grands frais.

C’est pourquoi le remplacement des avions de combat est indispensable pour la Suisse. Les formes de menace modernes et les évolutions au niveau international rendent évident le fait que notre pays a besoin d’une défense aérienne effective et qui fonctionne. La crise du corona a montré que la Suisse doit toujours être prête aux scénarios les plus divers. L’acquisition d’avions et la formation des pilotes ne se fait pas en une nuit : si nous voulons être parés à toutes les éventualités, la Suisse doit remplacer maintenant la flotte existante par des avions modernes.

Les nouveaux avions de combat constituent un élément essentiel des moyens d’intervention connectés de la Suisse qui peuvent renforcer notre sécurité à tous les niveaux. La flotte aérienne est presque chaque jour en service et assume d’importantes fonctions dans le service de police aérienne. Elle contrôle les avions dans notre espace aérien ou les accompagne en cas de problème. Elle est donc tout aussi importante que la police au sol, les sanitaires, les pompiers, le reste de l’armée ou la protection civile. Renoncer à de nouveaux avions de combat revient à diminuer la capacité de toutes les forces d’intervention à veiller à une Suisse sûre.

Il n’y a pas que la population qui profite de cette sécurité, l’industrie suisse aussi. La place industrielle dépend du fait que les conditions-cadres stables de la Suisse soient protégées. La flotte aérienne protège également les nombreuses installations qui assurent l’approvisionnement des personnes en Suisse.

Raison pour laquelle Swissmem s’engage pour un Oui à l’acquisition de nouveaux avions de combat. Soutenez la campagne sur www.securite-oui.ch

Articles associés