Page d'accueil Actualités La numérisation: qu’en est-il des collaborateurs d’un certain âge?
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

La numérisation: qu’en est-il des collaborateurs d’un certain âge?

Dans les entreprises, il est souvent trop rapidement présumé que les collaborateurs d’un certain âge sont dépassés par la numérisation. Cette hypothèse est tout aussi réelle que le fait d'affirmer que les «Digital Natives» accélèrent la numérisation de l'entreprise. Dans les deux cas, il faut bien organiser le travail. C'est à la technique et à l’organisation de s’adapter à l’homme et non le contraire!

L’idée que les collaborateurs d’un certain âge aient du mal à s’habituer aux nouvelles technologies est toujours répandue. Dans ce contexte, le changement numérique soulève des inquiétudes particulières, à savoir celles que les personnes âgées «sont dépassées». Partant du principe que le fait de vieillir que le vieillissement n'a rien à voir avec la perte des capacités professionnelles, la question qui se pose est plutôt celle de savoir si le collaborateur est prêt à s'adapter et non celle de son âge.

Les changements technologiques dans l'environnement professionnel ne sont pas un phénomène nouveau. Les constructeurs ne travaillent plus sur une planche de dessin, mais utilisent des systèmes CAD 3D. Les informaticiens ne programment plus à l’aide de Cobol, mais utilisent des systèmes de développement mis en réseau et adaptés à différentes méthodes. Par la passé déjà, les collaborateurs avaient été obligés de suivre ces changements. La situation est la même pour les changements qui ont lieu dans le cadre de la numérisation.

Le fait est qu'il n'est toujours pas possible de prévoir les changements qui auront lieu dans l'environnement industriel. Certes, le changement ne sera pas le même pour toutes les entreprises et les différentes activités, aussi bien au niveau des méthodes et des technologies que du temps à disposition. Il est difficile de s'exprimer de manière générale sur les nouveaux défis.

L’environnement professionnel évolue

Pour ce qui est de l'environnement professionnel, la numérisation va apporter des changements dans deux domaines. D’un côté, au niveau de la méthode de travail. L’utilisation de systèmes informatiques comme la gestion de documents, les portails Intranet, les outils de collaboration ainsi que les applications sur les smartphones et les tablettes aura une influence sur la méthode de travail ainsi que sur la collaboration au sein des équipes ou de l’entreprise. Il s'agira d'accepter et d'appliquer des nouvelles méthodes et approches. Savoir utiliser ces outils fait toujours plus partie de la boîte à outils des collaborateurs et sera déterminant pour l’employabilité.

En général, les collaborateurs apprennent à gérer ces systèmes numériques dans la pratique ou lors de formations en entreprise. Il est exigé de tous d’étudier les nouvelles possibilités et de se familiariser avec les nouvelles applications. Pour cela, l’âge ne joue aucun rôle.

De l’autre côté, des changements auront lieu dans l'environnement professionnel des collaborateurs. Selon la fonction de la personne dans l’entreprise, ils se manifestent autrement. Dans la production, les outils et pièces sont identifiés à l'aide de code-barres ou de puces RFID. La vendeuse est déchargée puisque le fournisseur de vis reconnaît lui-même quels vis doivent être réapprovisionnées dans l’emplacement de montage. Le fournisseur peut configurer la machine sur place chez le client selon ses besoins et calculer le prix et le délai de livraison en conséquence.

L’utilisation de telles technologies numériques suit un objectif particulier. Elles se mettent au service de l’homme et le soutiennent dans sa productivité, ce dont profitent également les collaborateurs plus âgés.

La capacité intellectuelle change mais ne diminue pas

Plusieurs études concluent que des collaborateurs d’un certain âge sont tout autant performants que les plus jeunes. Ceci est valable tant pour la capacité de planification et de trouver des solutions que pour la capacité d’innovation. Les collaborateurs plus âgés sont toujours capables d'apprendre et, comme leurs collègues plus jeunes, de suivre les innovations technologiques. Il est possible que les collaborateurs plus âgés n’assimilent plus les informations aussi rapidement, mais leur expérience les aide à aborder une tâche de manière plus ciblée. Ils possèdent une excellente capacité de jugement de sorte qu’ils peuvent prendre la bonne décision de façon rapide et précise. Ce sont des qualités importantes qui sont indispensables pour le développement de l'entreprise. Malgré cette conclusion, l’idée que les collaborateurs d’un certain âge sont dépassés par le changement numérique est très présente. Il est donc plutôt question de la flexibilité et de la volonté des collaborateurs. Mais également de la confiance que l'entreprise accorde à ses collaborateurs.

De nouveaux systèmes soulagent les collaborateurs

A l’image d'anciens développements technologiques dans la production, les nouvelles méthodes et technologies soulagent les collaborateurs. Les entreprises profitent de l’introduction de nouveaux instruments, de l’augmentation de la productivité et par conséquent de l’augmentation de la compétitivité. Divers aspects contribuent à ce bénéfice. Les activités monotones, physiquement difficiles et dangereuses sont par exemple facilitées ou en grande partie automatisées à l’aide de systèmes d’assistance. Par exemple porter des charges lourdes, une posture incorrecte lors du montage ainsi que des activités répétitives comme retirer des pièces. Il est aussi possible d’adapter mieux et plus facilement les postes de travail aux besoins des collaborateurs par exemple à l’aide de réglages automatiques de la machines à la taille, au profil de qualification et à la langue des différentes personnes. Les systèmes d’assistance offrent aussi un soulagement cognitif des collaborateurs: par exemple instructions de montage sur tablettes et éventuellement même complétées par des fonctions «Augmented Reality» ou direction de travaux de montage à l’aide d’installations «Pick-by-light». Les systèmes d’information et de pilotage soulagent et soutiennent les collaborateurs dans différentes fonctions tout au long de la chaîne de production. Ils enlèvent la pression des collaborateurs et diminuent le risque de prendre de mauvaises décisions et donc des pannes correspondantes. Finalement, les déroulements dans l’organisation peuvent être optimisés en fonction des possibilités des collaborateurs et même adaptés aux modèles de temps de travail. Toutes ces mesures permettent également une structure de travail adaptée à l’âge.

Formation continue pour tous les collaborateurs

Les collaborateurs doivent assumer leurs responsabilités et relever les défis du monde du travail. Certes, ils ont toujours eu cette responsabilité. Néanmoins, par le dynamisme et la variété du travail, elle va encore augmenter. Il est tout à fait compréhensible qu’après 30 ans de service la flexibilité e soit plus la même. Cependant, bien des exemples d’entreprises montrent que la motivation est là et qu’il est toujours possible au-delà de 50 ans de participer au changement et à la conception du développement numérique.

Industrie 4.0 a besoin du Change Management

Les défis consistant à appliquer les changements dans l'entreprise ont fait naître, il y a un certain temps, une discipline appelée Change Management. La résistance et la motivation à l’égard des changements, qu’ils soient d’ordre organisationnels ou techniques, ne doivent pas être sous-estimées, indépendamment de l’âge ou de la qualification des collaborateurs. Il ne fait aucun doute que le Change Management est d’une grande importance pour les projets de numérisation et intègre de façon ciblée le groupe des collaborateurs d’un certain âge.

Les changements que les entreprises connaîtront dans le cadre du changement numérique sont très variés. Cependant, ils ne seront pas les mêmes pour toutes les entreprises. Le fait qu’ils ne sont motivés que par des technologies numériques toujours moins coûteuses et toujours plus performantes n'en fait pas une menace pour les collaborateurs d’un certain âge. Au contraire. Ils constituent une chance pour ces collaborateurs qu’on tienne compte de leurs besoins. Non seulement les collaborateurs en profitent, mais aussi l’entreprise puisqu'elle peut continuer à compter sur l'expérience et la compétence des collaborateurs plus âgés.

Articles associés