Page d'accueil Actualités Fischer Reinach SA mise sur des collaborateurs expérimentés
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

Fischer Reinach SA mise sur des collaborateurs expérimentés

La société Fischer Reinach SA, fondée en 1842 en tant qu'atelier de fabrication industriel d’épingles de sûreté et à cheveux, est une entreprise familiale dirigée par la sixième génération. Aujourd’hui, l’entreprise met en forme des pièces en acier ainsi que des métaux légers et non ferreux. Elle observe depuis longtemps déjà avec inquiétude l’évolution au niveau de la pénurie de spécialistes. Plutôt que de se plaindre, chez Fischer Reinach SA on préfère chercher et créer ses propres solutions. L’entreprise forme ses propres spécialistes en s'engageant fortement dans la formation professionnelle et en proposant un nombre de places d’apprentissage supérieur à la moyenne. La majeure partie des apprentis peut ainsi continuer à travailler dans l'entreprise après avoir terminé sa formation.

L’évolution démographique préoccupe fortement l'entreprise. Fischer Reinach SA n'est pas épargnée par le fait que la génération des «Babyboomers» atteindra l’âge de la retraite dans les prochaines années. C'est dans cette perspective que l’entreprise analyse régulièrement la structure des âges afin de pouvoir, au moment des futurs départs, assurer à temps le maintien du savoir. Depuis, plusieurs mesures ont été définies et appliquées. Il existe par exemple la possibilité de continuer à occuper certains collaborateurs au-delà de l’âge de la retraite dans des projets définis. «Nous sommes ravis de pouvoir toujours compter sur le savoir des collaborateurs expérimentés», explique Renate Matti, responsable du personnel. Ceci a permis à plusieurs reprises déjà de compenser des pénuries de personnel. Un autre moyen consiste à planifier la succession de personnes clés. Dans ce cas aussi on essaye de trouver un successeur adéquat pour assurer tôt déjà le savoir indispensable à l'entreprise et pour continuer à l'exploiter de manière optimale. Dans la division de l’étampage, un spécialiste va s’en aller à la retraite à la fin de l'année prochaine et la recherche d’un successeur adéquat est en cours depuis un certain temps déjà.

De plus, le procédé de recrutement prévoit que ce n’est pas l'âge de la personne qui est déterminant. Si la qualification le permet, rien ne s’oppose à l’embauche de personnes d’un certain âge. L'entreprise vient d’engager un collaborateur ayant dépassé les 60 ans, ce qui lui a permis, après une longue période de chômage, de remettre à profit son savoir-faire jusqu’à l’âge de la retraite. Grâce à ce recrutement, Fischer Reinach SA s'est assurée les services d’un collaborateur très expérimenté et absolument loyal qui a effectué son travail de manière consciencieuse jusqu’à son dernier jour de travail.

«Chez les collaborateurs d’un certain âge, j'apprécie particulièrement leur riche expérience ainsi que leur loyauté élevée à l’égard de l'entreprise», déclare Peter Fischer, délégué du conseil d’administration. A l’avenir, l’entreprise envisage d’intégrer très tôt déjà le sujet de la retraite dans l’entretien des collaborateurs. Ceci donne l'espoir de pouvoir continuer à occuper un collaborateur après l’âge de la retraite si cela peut être utile à l'entreprise, à la rigueur à temps partiel.

Articles associés