Page d'accueil Actualités De la maturité à une profession technique
Interlocuteur  Swissmem Swissmem
+41 44 384 41 11 +41 44 384 41 11 infonoSpam@swissmem.ch
Partager

De la maturité à une profession technique

Que font les gymnasiens qui n'ont pas envie d'étudier à l'université? Et que font les étudiants technophiles à l'EPF qui doivent abandonner les études? Swissmem met en évidence trois alternatives pratiques pour les praticiens futés et leur ouvre un nouveau potentiel.

Au cours des dernières années, environ 5% en moyenne des places d'apprentissage techniques sont restées inoccupées dans les entreprises affiliées à Swissmem. Malgré de gros efforts, il n'a pas été possible de trouver suffisamment d'apprentis qualifiés pour les métiers techniques. En même temps, il manque à la branche de nombreux ingénieurs sortant des hautes écoles spécialisées. Ces tendances se poursuivront dans un proche avenir voire se renforceront.

Il était donc temps de chercher de nouveaux potentiels. Tôt ou tard, on tombe sur des gymnasiens bien formés. Beaucoup d'entre eux réalisent déjà durant leur formation, d'autres au plus tard une fois la maturité en poche, que des études à l'université ne correspondent pas à ce qu'ils souhaitent. Pendant longtemps, ces personnes avaient peu de possibilités. Il en va de même pour les étudiants qui souhaitent ou doivent interrompre leurs études à l'EPF. Aujourd'hui, différentes options s'offrent à eux. Trois d'entre elles mènent à l'industrie MEM. Nous vous présentons brièvement ces trois alternatives (way-up, expérience du monde du travail et études bachelor intégrant la pratique):

Way-up

Way-up tient compte des capacités de l’élève au gymnase, les complète par de la pratique et de la théorie et permet ainsi d’obtenir un certificat fédéral de capacité CFC. Grâce aux bonnes connaissances de culture générale des élèves du niveau secondaire, l'apprentissage classique de 4 ans peut être réduit en un stage compact de 2 ans. La formation est duale, ce qui signifie que la pratique professionnelle dans l’entreprise et la théorie à l’école sont acquises en parallèle. Ce qui fait des diplômés way-up des professionnels très convoités dans le monde du travail. En plus de l’accès direct à la vie professionnelle, way-up ouvre toutes les portes vers une carrière intéressante – et donne notamment accès sans examens aux hautes écoles spécialisées.

Expérience du monde du travail (EMT)

Les gymnasiennes et gymnasiens qui découvrent leur intérêt pour la pratique et qui décident d’étudier dans une haute école spécialisée ont la possibilité, après la maturité, d’acquérir des expériences du monde du travail pendant un an et d'obtenir ainsi l'autorisation d'accéder sans examen d’admission aux domaines d’études de la technique, de l'économie et du design. L’expérience du monde du travail d’un an permet de découvrir de près l’industrie et d’acquérir des expériences pratiques de la branche. Le stage dans l’industrie constitue une formation pratique d’une année. La théorie professionnelle correspondante peut être acquise soit dans une école professionnelle, une haute école spécialisée ou de manière autodidacte. L’approfondissement professionnel a lieu ensuite par le biais d’études régulières dans une haute école spécialisée.

Etudes Bachelor intégrant la pratique EBIP

Du gymnase directement à la haute école spécialisée. Les études Bachelor intégrant la pratique permettent d'accéder directement à des études d’ingénieur liant théorie et pratique. Pendant quatre ans, outre les études à une haute école spécialisée, des expériences pratiques professionnelles sont acquises en entreprise et ficelées à l’aide de travaux d’étude et Bachelor tirés du contexte de l'entreprise. Le contenu des études est identique à celui du cursus régulier et aboutit également à un diplôme Bachelor reconnu.

Vous trouverez de plus amples informations sur ces trois voies, ainsi que la nouvelle brochure «De la maturité à une profession technique» sur www.swissmem.ch/gymnasiens.

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à Monsieur René Will, chef du secteur Formation (044 384 48 51 ou r.willnoSpam@swissmem.ch).

Articles associés