Page d'accueil Actualités Sondage à propos d’Innosuisse : qui profite des contributions à l’encouragement…
Interlocuteur  Robert Rudolph Robert Rudolph
Chef de division Numérisation et Innovation
+41 44 384 48 44 +41 44 384 48 44 r.rudolphnoSpam@swissmem.ch
Partager

Sondage à propos d’Innosuisse : qui profite des contributions à l’encouragement ?

Des innovations couronnées de succès nécessitent du savoir-faire, des ressources financières et de l’endurance. Les PME ont des désavantages dus purement à leur taille pour supporter les risques encourus. L’encouragement à l’innovation peut jouer ici un rôle important. Mais comment se présente la réalité ? C’est ce qu’a examiné maintenant pour la première fois l’institut de recherche conjoncturelle KOF de l’EPF de Zurich auprès de l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation Innosuisse.

Le KOF de l’EPF de Zurich a, dans le cadre de sa dernière enquête sur l’innovation, interrogé aussi toutes les entreprises qui ont présenté des demandes pour des projets d’innovation et des chèques d’innovation à Innosuisse, l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation. Les résultats permettent des conclusions sur le comportement en matière d’encouragement des demandeurs et la comparaison avec d’autres entreprises suisses innovatrices n’ayant pas présenté de demande à Innosuisse.

Pourquoi un encouragement à l’innovation est-il demandé ?

En ce qui concerne les motifs du dépôt d’une demande d’encouragement se dessine une image semblable chez toutes les entreprises. Outre les aspects financiers, la création et l’utilisation de chances sur les marchés, l’accélération des processus d’innovation et l’accès au savoir sont les raisons importantes.

Réfléchissez-vous vous aussi à la question de savoir si et comment vous aussi pourriez demander un encouragement pour vos projets? Nos coachs d’innovation vous conseillent et vous soutiennent !

Quelles entreprises reçoivent un soutien d’Innosuisse ?

Trois caractéristiques des entreprises encouragées par Innosuisse ressortent des réponses des entreprises interrogées.

  1. Ce sont en particulier les entreprises fortes en innovation qui profitent de l’encouragement. L’enquête montre que 80 % des bénéficiaires sont classés comme innovants, en regard de 64 % dans le secteur hightech et 33 % pour l’ensemble de l’économie, selon les chiffres de l’enquête sur l’innovation du KOF. Il s’agit en l’occurrence d’entreprises dont les dépenses pour la recherche et le développement (R&D) sont du même niveau, comparées à leurs chiffres d’affaires.
     
  2. Il apparaît de plus que la tendance d’Innosuisse est de soutenir des projets d’innovation risqués. L’Agence pour l’encouragement aide ainsi les entreprises à supporter leurs risques d’innovation. Ici, les entreprises placent l’utilité de l’encouragement à un très haut niveau.
     
  3. Les entreprises soutenues par Innosuisse sont plus efficaces dans la mise en pratique de leurs efforts de R&D dans des produits ou des prestations de service nouveaux et commercialement à succès. Ils ont en moyenne plus de succès avec leurs innovations grâce aux moyens engagés.

Comment classons-nous ces résultats ?

Cette enquête confirme une fois de plus la différence en augmentation entre entreprises investissant activement dans l’innovation et celles adoptant une position réactive. Ce qui freine particulièrement les PME sont les coûts élevés, souvent liés à une longue durée d’amortissement, de même que le grand risque de développement avec des produits innovateurs.

De plus, dans leurs efforts pour créer de l’innovation différente suivant les marchés, les entreprises continuent d’accroître leur part aux innovations de processus. L’enquête a pu constater, ce qui est significatif pour cette tendance, que la part des entreprises ayant pu réaliser une diminution des prix de production avec une innovation des processus a diminué depuis 2014 et se trouve maintenant au-dessous de 40 % (en comparaison env. 65 % en 1999).

Les résultats du sondage à propos d’Innosuisse montrent également que ce genre d’encouragement est en principe efficace. Il faut cependant être conscient que la collaboration avec un partenaire scientifique n’est pas évidente. Les bases d’un projet d’encouragement couronné de succès sont établies préalablement dans l’entreprise. Une stratégie d’innovation axée sur le bénéfice du client permet d’identifier les projets qui offrent à l’entreprise un équilibre maîtrisable entre le risque et le potentiel. Avec le soutien d’Innosuisse, il est possible de maintenir cet équilibre par le biais d’une collaboration avec des partenaires appropriés.

Nous vous soutenons dans votre processus d’innovation !

Swissmem soutient ce développement de partenariats R&D avec la campagne déjà lancée « Industrie 2025 ». En complément, Swissmem commencera cette année pour ses membres une campagne d’innovation orientée spécialement en fonction des besoins des PME. Le but de cette campagne d’innovation est de soutenir les PME pour trouver le processus d’innovation judicieux pour elles, pour leur montrer des partenariats possibles et, par la suite, pour développer de nouvelles idées de produits et pour conquérir avec succès de nouveaux marchés.

Il va de soi que Swissmem continue de soutenir ses membres dans la planification et l’établissement de demandes d’encouragement à Innosuisse par nos coaches d’innovation.

Programme d’impulsion « Force d’innovation Suisse »

n raison de la situation actuelle, le Conseil fédéral a décidé en novembre dernier le lancement du programme d’impulsion « Force d’innovation Suisse » par Innosuisse. Grâce à des conditions financières allégées dans l’encouragement de projets, les entreprises devraient maintenir leur force d’innovation durant la pandémie et garantir leur compétitivité à long terme. Autres informations

Enquête 2020 du KOF sur les clients d’Innosuisse

Cet article, vaut-il la peine d'être lu ?

Autres thèmes

Articles associés