Page d'accueil Thèmes À pas de velours

À pas de velours

Bucher Municipal a développé la première balayeuse entièrement électrique au monde dans la classe des 2m3 pour le nettoyage urbain. La CityCat 2020ev est sans émission, efficace et silencieuse.

Des rues propres font le bonheur des habitants, des touristes et des autorités municipales. Dans les zones urbaines, non seulement il y a un grand besoin de propreté, mais l’impact environnemental du CO2, des particules et du bruit est également élevé. Bucher Municipal à Niederwenigen, canton de Zurich, a reconnu le défi global du nettoyage urbain et remplace les véhicules à moteur à combustion par les balayeuses électriques CityCat 2020ev. « Notre objectif principal était de maintenir les performances de la balayeuse par l’électrification », explique Igor Grgic, responsable du centre de profit Suisse.

Depuis 2017, la CityCat est en service dans le monde entier sans produire d’émissions tout en offrant les mêmes performances que ses concurrents à moteur diesel. La balayeuse renferme beaucoup de technique de pointe. L’achat de ce véhicule électronique est donc plus coûteux. Cependant, les coûts d’entretien et de réparation nettement inférieurs permettent d’économiser environ 75% de coûts d’exploitation, explique Igor Grgic. « Le seuil de rentabilité est déjà atteint au bout de cinq à six ans. Avec une durée de vie de dix à douze ans, cet investissement est plus que rentable ».

Derrière le succès de la CityCat se cache aussi son aspect silencieux. L’entraînement électrique permet l’utilisation aux heures creuses. « À quatre heures du matin, les rues et les parkings sont vides, ce qui augmente considérablement l’efficacité du nettoyage », explique Igor Grgic. Les habitants en profitent doublement : la ville est déjà propre tôt le matin - et cela sans bruit gênant. La CityCat a remporté la deuxième place du GreenTec Award en 2016, a participé à la finale du prix bavarois de la mobilité électrique et a été nominée pour le prix suisse de l’environnement de l’économie en 2019. Plus d'informations

 

Qu'est-ce qui rend la CityCat si durable ?

Moteur : dans les descentes, le moteur produit au besoin de l’électricité (récupération). L’énergie récupérée est retournée à la batterie. Plus la puissance de freinage est élevée, plus le rendement du générateur l’est aussi.

Entraînement électrique : la CityCat est équipée d’un chargeur de batterie mobile. Ainsi, elle peut être rechargée non seulement aux stations-service électriques, mais aussi aux prises de courant ordinaires. Elle permet d’économiser 14 000 litres de diesel et 26 tonnes de CO2 par an.

Batterie : la batterie au lithium-ion sans entretien procure jusqu’à huit heures d’électricité. La batterie et le moteur propulseur sont conditionnés : chauffés en hiver et refroidis en été, ils produisent le même rendement toute l’année.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les défis mondiaux tels que le changement climatique remettent radicalement en question les modèles commerciaux traditionnels. Cependant, ils représentent également toujours une chance.

Philipp Bregy, chef du secteur Énergie


Abonnez-vous gratuitement à Swissmem Network

Dernière mise à jour: 13.01.2020, Karin Rechsteiner, Infel